Le CV présenté sous un angle différent... voyage au coeur de l'expérience vécue et des réalisations

  • 45160
    Ardon, Orléans

  • "La plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute."
    Nelson Mandela

Point de vue en management

01 Octobre 2018

Les RH n’ont-elles que le R d’actif ?

Les RH n’ont-elles que le R d’actif ?

Gérer des ressources sans considération de l’être humain … c’est omettre régulièrement que NOUS sommes partie prenante intelligente de la chaîne de valeur pour co-construire un équilibre entre compétence, innovation, compétitivité et bien-être...

Rechercher des ressources sans prendre en compte la dimension humaine … telle est la performance du "bon recrutement" ?

S’agit-il de trouver les compétences et surtout de nos jours à moindres coûts en oubliant la création de valeur que peut apporter la relation nouvelle avec cette recrue ?

Certains, nombreux, diront "Recruter c’est une charge nécessaire"... d’autres diront "c’est un investissement" et d’autres encore ajouteront « ... en l’Etre humain", tout dépend de la vision que l’on retient.

La dimension et l'orientation ne sont pas les mêmes... Attendre d'une personne qu’elle soit compétente, opérationnelle, flexible, ponctuelle, « au service de l’entreprise » etc., et oublier que cette personne est avant tout une femme, un homme, une famille, un réseau, un combiné d’expériences et d’émotions, un concentré de vie et de connaissances, c’est engager un investissement sans en dégager toute sa richesse. C’est un investissement sous-optimal ou une charge pure et simple.

Pire ce peut être une charge croissante car mal adaptée, la ressource produit des dysfonctionnements (erreur, communication, coordination, etc.). Ce sont les très discrets coûts cachés de la ressource humaine.

On sait par exemple que la formation est un investissement qui permet de réduire ces coûts cachés... coûts qui peuvent être de quelques milliers d’euros/an par ressource à plusieurs dizaines de milliers d’euros… Alors si le manque de compétences de la ressource a un coût caché…. la dimension humaine de cette ressource recrutée a-t-elle, elle aussi des coûts cachés… ou par symétrie, une valeur insoupçonnée ?

Ignorer ou intégrer la dimension humaine de la ressource recrutée telle est la question ?

Ignorer la période difficile que traverse son collaborateur, ignorer qu’il va devenir papa, ou qu’il a perdu un être cher, ignorer qu’il arrive le matin comme nous, chargé d’émotion de la veille ou du dernier mois intensif, ignorer son caractère qui peut livrer le meilleur de lui-même, c’est ignorer le potentiel de la ressource et sa capacité dynamique à créer de la valeur.

Alors on peut attendre de lui qu’il s’adapte, juger sur le moment son comportement « bizarre » et s'assurer qu’il ne brille pas trop, faire en sorte qu’il ne dépasse pas son N+1. Est-ce là le facteur clé de succès d'un bon recrutement ? Faire que la ressource rentre dans un moule sans oser casser les codes sans oser être ce qu’elle est vraiment dans sa plus complète réalisation c’est se priver d’innover… c’est se priver de la mise en danger de routines bien rodées… C’est avoir peur du dépassement de soi comme de l’autre. La peur est un coût caché immense.

"Entre-Prendre" l'humain comme une ressource sans vie intérieure ou comme une source d’énergie au cœur de l’entreprise.

L’entrepreneur est un audacieux… un preneur de risque ! Intégrer une Ressource humaine dans son projet c’est prendre le risque de son humanité de sa capacité créative et de sa variabilité. c’est prendre le risque d’écouter l’autre autant qu’il peut nous écouter… Être performant c’est faire de sa différence un signal de la diversité et de la richesse de l’entreprise, ressource clé de l’innovation et de la performance globale.